L’ÉQUIPE

MARIE TEISSIER

COMÉDIENNE, METTEURE EN SCÈNE, DANSEUSE

Formée au théâtre dès le lycée, cursus scolaire d’art dramatique Bac L Option théâtre (études pratiques et théoriques), avec Alain Simon et Christelle Rossel au lycée Cézanne à Aix en provence, puis Thierry Surace au lycée Bristol à Cannes , à l’université de Nice Sophia-Antipolis sous la direction de Thierry Vincent puis au cours Véronique Nordey à Paris.
Elle joue des textes de Sylvain Levey, Laurent Gaudé, Roland Schimmelpfennig, Catherine Anne, Albert Camus, Brecht, Jean-luc Lagarce sous la direction d’Ida Tesla, Alain Batis, Cédric Revollon, Luce Colmant, Paulo Correia, Fredéric de Golfiem, Garance Dor, Emilien Urbach, Luce Colmant…
Elle s’associe avec des compagnies de théâtre pour réaliser des mises en scène : la Compagnie Vis Fabula pour Les Quatre Jumelles de Copi, la Compagnie Paname Pilotis pour Cabaret en chambre d’Anaël Guez, la Compagnie le chemin des collines pour Le Malentendu de Camus. La compagnie de La Pire Espèce pour La Mastication des morts de Patrick Kermann, Iphigénie de Michel Azama, Le Village en flammes de Rainer Werner Fassbinder.
Avec les Francas du Val de Marne, elle encadre des ateliers  » théâtre » pour sensibiliser les jeunes élèves « décrocheurs » aux écritures contemporaines jeunesses et anime des projets d’écriture et de réalisation de courts-métrages. Elle crée la compagnie TAIM’ et développe ses propres projets artistiques. Ainsi elle explore et entrelace l’écriture théâtrale et musicale contemporaine. Elle écrit son premier spectacle jeune public Le Pays Toutencarton. Avec Nicolas Naudet, ils s’associent et créent La boite à mélosique. Elle collabore depuis de nombreuses années avec le théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine à faire découvrir les écritures contemporaines jeunesse. Elle met en scène Babïl de Sarah Carré en coproduction avec le théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine et le soutien de La Ruche en mouvement/ La compagnie Les Alentours Rêveurs à l’abbaye de Corbigny. L’année dernière pour la première fois dans la Nièvre, elle a mèné différents projets de découverte des écritures contemporaines jeunesse, certains dans le cadre d’une résidence territoriale avec La maison des Arts de Nevers.  Actuellement, elle prépare ses prochains projets : L’habitant de l’escalier de Nathalie Papin, une pièce pour une comédienne, une danseuse, des lycéens, des musiciens et un escalier. Le son des Rêves, un concert théâtralisé, musique actuelle et improvisée, avec des extraits du répertoire théâtral contemporain jeunesse.

NICOLAS NAUDET

MUSICIEN, COMÉDIEN, SCÉNOGRAPHE

Après des études aux conservatoires d’Evry (prix de clarinette) puis de Montreuil (prix de jazz), il se tourne vers les musiques improvisées et actuelles. Il suit des cours auprès de Malo Valois , Denis Colin et Sylvain Kassap. Il pratique la clarinette, la clarinette basse, le saxophone baryton, l’harmonica diatonique, le chant et la cigar box guitare. Aujourd’hui, Nicolas Naudet est musicien, chanteur, comédien et compositeur. Il met ses diverses compétences au service du théâtre : La compagnie du Théâtre du Frêne ( Dom Juan ), Comédien et Compagnie (La jalousie du Barbouiller, Courbes Exquises, La Flûte Enchantée ) , la compagnie de la Courte Échelle ( Vis au long de la vie ), Zéfiro théâtre ( Candide ), le Théâtre Ouranos ( La Famille tôt, Hilda ), la compagnie des Moutons Noirs (Ruy Blas, Titanic)…du spectacle de rue : Bollywood Fanfare, Les Experts, les Doodle Brothers…et des musiques actuelles : G!RAFE, NhoG et WE SHOT (Compagnie du Discobole), Malo, CANTO ROSSO…

HÉLOÏSE CARO

CHARGÉE DE PRODUCTION

Héloïse Caro débute son parcours universitaire par une licence de sociologie qu’elle obtient à Nantes en 2007 puis s’oriente vers un Master en anthropologie à Toulouse, validé en 2010. Elle se passionne alors – entre autres – pour les questions religieuses et pour le Japon, dont elle étudiera la langue pendant un an. Cette ouverture vers l’Extrême-Orient donnera lieu à un voyage d’un mois au Japon, qui confortera Héloïse dans sa conviction que la rencontre de l’autre est une source de richesses inépuisable, et la tournera vers un nouveau projet : vivre à l’étranger. Au début de l’année 2011, elle part vivre à Berlin où elle réapprend l’allemand et roule un peu sa bosse, multipliant les petits jobs et découvrant la scène foisonnante des musiques électroniques de la capitale allemande. Après plus de deux ans à Berlin, Héloïse cherche à concrétiser son projet professionnel : concilier son amour pour les questions interculturelles et son attirance pour les cultures artistiques. Elle est admise au sein du Master «Ingénierie de Projets Interculturels et Internationaux» de l’Université de Bourgogne à Dijon, où elle pose ses valises en 2013. Depuis, elle multiplie les expériences bénévoles et professionnelles. Sa première expérience de deux ans comme chargée de mission aux CEMEA Bourgogne est une révélation. Héloïse se retrouve dans les valeurs de l’éducation populaire et de l’éducation nouvelle, elles font désormais partie de son ADN. Elle évoluera ensuite dans le milieu de l’insertion socio-professionnelle, avant de revenir au monde de la culture et du spectacle vivant où elle se déploie comme chargée de production pour plusieurs compagnies (Gunnar Olof, BaOmen, TAIM, La Migration..).

MAXIME JORET

CHORÉGRAPHE

Chorégraphe/ danseur au parcours multidisciplinaires. En 2016, il obtient le titre de champion de France de pole dance. Depuis plusieurs années il s’est imposé comme un acteur de la création contemporaine au sein de la pole dance. Maxime Joret s’attache à développer la dimension « dansée » de cette discipline et propose une utilisation singulière de la barre pour faire évoluer le corps autour et sur celle-ci. Il se consacre totalement à la pratique de la danse et explore une multitude d’horizons chorégraphiques. Sa formation de danse s’est voulue éclectique et variée. Depuis 2013 il s’est formé intensivement à la danse moderne et contemporaine sur Paris afin d’étayer sa pratique d’acrobate aérien et n’hésite pas à parfaire sa formation par des cours de danse classique, butoh, technique Horton, gaga, danse-théâtre, hip-hop, répertoire de compagnie (Batsheva,KibbutzContemporaryDanceCompany…) Il intègre le Centre National de la Danse pour suivre les cours adressés aux danseurs professionnels. Il a été sélectionné en 2018 pour la prochaine promotion de l’Incubateur de chorégraphes de la Fabrique de La Danse à Paris qui a souhaité soutenir sa démarche chorégraphique. En 2019, il a présenté sa première création « Le silence des Organes » au CCN de Créteil.

GARANCE LEGROU

COMÉDIENNE

Formée aux conservatoires du 18e et du 10e à Paris, elle interprète des rôles issus du répertoire contemporain sous la direction d’Alain Sachs, Juliette Coulon, Philippe Guyomard, Ludovic Pacot-Grivel, etc. De 2003 à 2006, elle dirige le Théâtre des Bains-Douches au Havre. Elle y signe ses premières mises en scène : Doberman, ETC. de Jean-Yves Picq, Les Travaux et les Jours de Michel Vinaver et un spectacle d’appartement, Enlève les pieds de ton nez, écrit avec Robert Hatisi et Charlotte Laemmel. Depuis 2009 et son retour des USA, elle fonde la compagnie (ETC)* pour créer des spectacles tout terrain comme Gax in the box the first junk Theater… qui tourne depuis 2011. En parallèle, elle s’investit comme comédienne dans d’autres compagnies, comme TAIM et se forme très régulièrement au clown à l’école du Samovar. Elle anime aussi régulièrement des ateliers de théâtre et d’écriture pour adultes, enfants et adolescents.

PASCAL ROUSSEAU

MUSICIEN

Il est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris en tuba classique et contemporain et en improvisation générative. Parallèlement à ses études, il a mené très tôt une carrière professionnelle en musique classique, jazz, chanson française, danse, théâtre et art de rue ou musique du monde. En 25 ans de carrière, il a joué sur les plus grandes scènes européennes et s’est illustré aux côtés des plus grands ensembles comme accompagnant et soliste. Sa discographie comprend une trentaine d’albums.
On l’ a vu et entendu avec les compagnies Zéphiro Théâtre, Oposito, La compagnie Off, Ictus, World Saxophone Quartet, Mik Mâäk, Brussel Orchestra, l’Orchestre nationale de France, David Murray, Guillaume Orty, Jeb Bishop, Christophe Moniot ,Ihab Radouan, Airelle Besson, Claude Tchamitchian, Jacques Higelin, Psallentes, Het Collectief et dans les plus grands festivals: Donaueschingen, Rendez-vous de l’Erdre, EuropaJazz, Festival de Rue de Bangkok, Souffle de l’Equinoxe, Festival de Rue-Juste pour Rire Montréal… Il est aujourd’hui également professeur de Tuba au CRR de Bordeaux et, intervenant au pôle supérieur de Bordeaux.

DAVID POTAUX-RAZEL

MUSICIEN

Il commence à étudier le piano avant de se tourner vers la guitare. Durant son adolescence, il joue dans différents orchestres de chansons et de bals. Il se tourne ensuite vers le jazz et les musiques improvisées et fait des études a l’American School of Modern Music de Paris et au Berklee College of Music de Boston. Entre 2000 et 2005 il vit aux États-Unis naviguant entre Boston et NY. Il y monte son sextet Stoneage avec George Garzone. Il a aussi joué avec Tim Berne qui l’a engagé pour faire la prise de son de deux de ses disques et devient son copiste. Il envisage l’improvisation comme un axe de travail se nourrissant d’influences très diverses puisant dans toutes les cultures et élargi sa palette sonore en se concentrant sur les différents aspects de son instrument: acoustique, amplifié ou non, fretless, preparé, traité… Avec Jean-Philippe Feiss pour la Scène Nationale d’ Evry, il travaille sur la création «Pitchpoi». Aujourd’hui son activité est partagée entre ses projets personnels et des formations telles que Our Land, Sibiel, DISS ,ASSAP. Il collabore avec les artistes suivants: Macha Gharibian, Ozma, LaFonta, Arthur Ribo, Spleen, Leonard Lasry, Nour, Soan… Parralèllement à cela, il enregistre et compose pour le cinema (“Solférino” pour “Million Dollar Baby” de C.Eastwood) , la danse et le théâtre (compositions pour laCie La Calma et Cie Jamaa). Par le biais de tous ces projets, David joue avec Greg Phillinganes, George Garzone, Ellery Eskelin, Tony Malaby, Yves Robert, Zulfugar Baghirov, Tim Berne, Lionel Loueke, Theo Girard, Dré Pallemerts, Matthias Mahler, Jeanne Added, Eric Groleau, Alexandra Grimal, Jean-Philippe Feiss, Fabrice Moreau, Tosha Vukmirovic, Madala Kunene, Arthur Ribo, Victor Belin, Stephane Scharlé ,Edouard Sero-Guillaume.…

FRÉDÉRIQUE BRUYAS

LECTRICE PUBLIQUE

Lectrice publique, Frédérique Bruyas conçoit la lecture à voix haute comme un art des paroles écrites dont l’objet est la littérature dans sa variété et sa vitalité. Son goût affirmé pour les liens que tissent les livres et pour la voix qui les met en musique est à l’origine de son engagement artistique. Elle présente ses lectures publiques dans de nombreux lieux du livre, à l’occasion d’événements liés aux arts de la parole et lors de manifestations nationales et internationales. Elle a collaboré avec L’Orchestre National d’Ile-de-France, les compagnies voQue/Jacques Rebotier, La voie des livres, Les Souffleur(s), les festivals Ritournelles, Textes en l’air, Rencontres d’été en Normandie, La Voix est Libre, Hors Limites, etc. Elle a enregistré en duo avec des musiciens les textes de Victor Hugo, James Joyce, William Blake, Gertrude Stein, Emily Dickinson, Gustave Flaubert, Joyce Mansour, Edgar Allan Poe, Walt Whitman… Elle est l’auteure des livres Le métier de lire à voix haute (Éditions Magellan & Cie/2014) dans lequel elle retrace son expérience sensible de quinze années de lectures publiques et La lecture à voix haute expliquée aux enfants (Éditions Magellan & Cie/2018) conçue comme la réponse qu’elle donnerait à un enfant qui lui demanderait : « C’est quoi la lecture à voix haute ? ».

YVONNE SMINK

DANSEUSE

Yvonne Smink d’origine néerlandaise a été initiée à la pole dance en 2011 et pas un seul jour ne s’est écoulé depuis sans qu’elle ne s’entraîne (ou ne pense à s’entraîner) à la barre ! Originaire de la scène de l’escalade, elle est immédiatement tombée amoureuse du défi physique que lui propose la pole dance. Son style unique montre des influences avec le mât chinois et la breakdance. Elle explore le monde aérien et mélange la danse contemporaine. Elle développe son propre langage corporel et trouve une connexion entre le sol et l’air. Elle offre sa danse puissante au monde, un souffle de liberté, provocatrice de sensations époustouflantes. Chaque performance est détaillée et remplie de mouvements puissants à couper le souffle. Yvonne vit aujourd’hui en France et cherche à faire grandir son art. Elle rêve de mélanger sa danse à d’autres danses sur les scènes du monde entier. Elle est multiple championne néerlandaise de la pole danse et a été finaliste de l’émission télévisée néerlandaise « Everybody Dance Now ». Elle a remporté le titre « Pôle Théâtre Paris » en 2016 ainsi que le Pole Theatre art UK en 2018.

BENJAMIN FLAMENT

MUSICIEN

Depuis la création de Radiation10, du trio MeTalO-Phone, jusqu’à la Compagnie Green Lab, il développe activement depuis 15 ans sa recherche autour du vibraphone, et des percussions « chinées » avec lesquelles il crée son propre instrument. Musicien défricheur, son goût pour l’aventure et les rencontres l’amène à collaborer avec Sylvain Rifflet (« alphabet », « Mechanics », « Perpetual Motion », « Troubadours », « Aux Anges »), Space Galvachers, trio composé de Clément Janinet et Clément Petit (« Guembri Super Star », « Brazza Zéro Kilomètre », « Sounds of Brelok »), avec Sylvain Lemêtre au sein du duo Cluster Table, Joce Mienniel « Blues à Bamako », et enfin Farmers son propre groupe. Précédemment, il a joué avec Magnetic Ensemble d’Antonin Leymarie, Théo Ceccaldi / Fantazio « Peplum », Anne Paceo « Shamanes », Jeanne Added, Emily Loizeau « Mona », Hasse Poulsen « We Are All Americans », Han Bennink, Henry Texier, Michel Portal… Animé par l’envie de transmettre et d’attiser la curiosité, il mène régulièrement des projets pédagogiques à destination du tout public, et dernièrement il crée La Grange de L’oiseau Bleu, lieu de création et de curiosité artistique dans le village d’Arthel.

JEAN LUC PRIANO

SCÉNOGRAPHE

Créateur curieux, sans cesse en mouvement. Il a :
– collaboré avec La Rasbaïa, Céline Caussimon, Michel Jeanneret, Jean-Marc Casales…
– voyagé dans la géographie des musiques du monde (Afrique, Comores, Amérique Latine…)
– plongé sa musique dans le théâtre (Benoit Lavigne, Ned Grujic, Rafael Bianciotto, Mario Gonzalez, Dimitri Dubreucq, Terra Vandergaw, Laurent Dupont, Florence Goguel, Cyrille Louge, Violaine Fournier…)
– partagé son savoir et ses recherches avec d’autres curieux (France, Etats-unis, Islande…)
Il est toujours attentif à la danse (Clauda Gradinger, Bérengère Altieri-Leca, Marion Bae, Mathieu Hernandez…) et aux corps des textes (Simon Gauthier, Marc Roger…).
Ses complices sont: Fred Pons des guitares Kopo, François-Xavier Guérin, Yves Fauchon, Paco Galan, Alain Sichou, Didier et Patrick Warin, Frédéric Obry, Frédéric Dutertre & co.
Ses créations ont éclairé les yeux de plus de 70 000 spectateurs, sont apparues sur les plateaux de 4 opéras ( Palerme, St Etienne, Lyon, Oman) sur 2 continents et dans plus de 300 lieux.

PIERRE BLOSTIN

CRÉATEUR LUMIÈRE

Après avoir exercé le métier de docteur vétérinaire pendant une quinzaine d’années, Pierre Blostin décide en 2005 de se consacrer à ce qui le passionne depuis toujours : le théâtre côté coulisses. Après avoir fait ses armes au Dejazet puis au festival d’Avignon comme assistant en régie générale, il intègre l’équipe de l’Aktéon à l’automne 2006, dont il devient rapidement le régisseur général et ce pendant 5 années où il assure la régie son et lumière, ainsi que la création lumière de la majorité des spectacles (théâtre classique et contemporain , enfants, musicaux). Après un passage à la Comédie Bastille et plusieurs stages au CFPTS de Bagnolet dont un de création lumière avec M.H.Pinon, Molière 2009, il décide de se consacrer au métier d’éclairagiste et a ainsi créé entre autres les lumières de Sophie la harpiste de et avec Sophie Bonduelle, des Précieuses Ridicules m.e.s. par Pénélope Lucbert, de nombreux spectacles pour enfants, avec entre autres Joyce Brunet et la Cie d’Eos, Véronique Balme et la Cie les P’tites Griottes. Il a eu la chance de travailler avec Denis Podalydès sur les lumières de « «Don Pasquale » au théâtre des Champs-Elysées en 2012. Depuis 2015, il est le régisseur général de l’Essaion Paris. Il éclaire également tous les spectacles de Sophie Galitzine depuis 2018. C’est avec bonheur qu’il a rejoint l’équipe de T’AIM pour créer l’univers lumineux de leurs spectacles.